Jean-Bernard Marquette

Décès du professeur Jean-Bernard Marquette

Nous avons le regret de vous informer du décès du professeur Jean-Bernard Marquette, membre honoraire de la CIHV,  survenu dans la nuit du 23 au 24 novembre 2020. Professeur émérite d’histoire médiévale de notre université depuis 2002, Jean-Bernard Marquette a consacré sa carrière à l’étude de l’Aquitaine et à la Gascogne médiévale, dont il était l’un des plus grands spécialistes, à l’enseignement, aux missions d’intérêt collectif ainsi qu’à l’investissement associatif.

Sa longue carrière professionnelle, commencée dans l’enseignement secondaire aussitôt après l’agrégation d’histoire (1957), s’est poursuivie à la Faculté des Lettres de Bordeaux à partir de 1967, puis à l’université Bordeaux III Michel de Montaigne, où il fut successivement assistant, maître-assistant, maître de conférences, puis professeur d’histoire du Moyen Âge et de sciences auxiliaires de l’histoire.

À la suite de Charles Higounet (1911-1988), il a imprimé aux études médiévales des directions originales vers l’histoire de l’occupation du sol et du peuplement, les habitats fortifiés, les villes, la géographie historique et l’archéologie. Sa carrière scientifique est jalonnée de travaux marquants comme sa thèse Les Albret. L’ascension d’un lignage gascon (XIe siècle, 1360, 1973), ses études sur les Landes de Gascogne et le Bazadais ou encore sur les vignobles (De la vigne du pape au château du pape Clément, 2018). Les projets ne manquaient pas : jusqu’à ces derniers jours, il travaillait à la prochaine publication des fouilles sur le site éponyme des Albret à Labrit.

Ses qualités de pédagogue, son érudition et sa grande connaissance des sources ont attiré vers les études médiévales plusieurs générations d’étudiants. À la suite de Charles Higounet, il a dirigé la collection de l’Atlas historique des villes de France, à qui il a donné un véritable épanouissement éditorial (48 atlas publiés de 1981 à 2003), et a été membre la Commission Internationale pour l’Histoire des Villes à partir de 1988. Il a également assumé, dans le domaine scientifique, la codirection de la revue Annales du Midi (1989-2007), la direction du Centre de Recherches sur l’Occupation du Sol (1979-1990) qui, avec les centres Pierre-Paris et Georges-Radet ont formé l’actuel institut Ausonius (UMR 5607 CNRS-UBM), ainsi que de son laboratoire de cartographie historique. Il a été vice-président du conseil scientifique de l’université Bordeaux III (1990-1997) et directeur de l’Ecole doctorale histoire puis Histoire–Géographie (1991-1998).

Animé du souci de partager et de faire partager les connaissances sur l’histoire et le patrimoine de la région, Jean-Bernard Marquette s’est investi avec une passion communicative dans la vie associative ou aux côtés d’acteurs en charge de la valorisation du patrimoine :  les Amis du Bazadais, association qu’il a fondée et dont il a pris la direction de la revue, Les Cahiers du Bazadais (1961-2014), les Amis du Musée d’Aquitaine (président), le Parc régional des Landes de Gascogne (vice-président du conseil scientifique), la Commission régionale du patrimoine historique, archéologique et ethnologique (COREPHAE). Jean-Bernard Marquette était membre résidant de l’Académie nationale des Sciences, Belles Lettres et arts de Bordeaux (2005), chevalier de la Légion d’honneur et officier des Palmes académiques.

Frédéric Boutoulle, Sandrine Lavaud, Ézéchiel Jean-Courret et Sylvie Faravel – Université Bordeaux-Montaigne – Bordeaux. 25 novembre 2020

Menu